Accueil Sports LOSC: douche armoricaine

LOSC: douche armoricaine

268
0

Le LOSC se déplaçait samedi soir à Brest avec un vrai bon coup à jouer pour se repositionner en haut de tableau. Forts d’une invincibilité qui courait depuis le 29 octobre et la défaite à Paris.

Sans absence majeure, Jocelyn Gourvennec alignait une équipe sans surprise. Cependant, Weah était titularisé sur le côté droit. Les deux recrues Hivernales, Ben Arfa et Zhegrova prenaient, elles, place sur le banc. La partie ne promettait cependant pas d’être une promenade de santé. L’équipe bretonne, en grosse difficulté hors de ses bases, montrait un visage séduisant à domicile.

Cela se vérifiait d’emblée. Rien de notable n’était à relever. Un centre anodin de Pierre Gabriel était propulsé dans ses propres filets par Tiago Djalo dés la troisième minute.

Les nordistes réagissaient rapidement par David dont la tentative était repoussée par le gardien local Bizot ; il s’employait à nouveau quelques minutes plus tard sur un beau tir d’Yilmaz au point de penalty. Une tentative de Djalo dans le petit filet conclut un premier quart d’heure. La possession de balle était en grande majorité lilloise mais aussi par des contres brestois bien amenés. Le déroulé de la rencontre garde ensuite le même scénario. Rien de palpitant jusqu’à la quarantième minute lorsque Pierre Gabriel gagne son duel face à Yilmaz sur la ligne de but. Puis quelques secondes avant la mi-temps, on assiste à une superbe parade de Bizot face à David. Le second acte repart sur les mêmes bases mais le LOSC ne bonifie pas sa possession de balle et les opportunités se font rares ; la première grosse occasion est même l’œuvre des bretons avec un bel enroulé de Faivre bien sorti par Grbic.

Les débuts de Ben Arfa

À un quart d’heure de la fin, la recrue Ben Arfa remplace Yilmaz, peu satisfait de ce choix ; le turc ne manque pas de le faire savoir puis rentre directement au vestiaire.

Ben Arfa montre une belle activité dés son entrée et est même proche de marquer à la 88° mais le portier breton repousse une nouvelle fois la tentative.

Pire, au bout du temps additionnel, Celik, qui avait remplacé Djalo à la mi-temps, provoque un penalty sur Honorat en maîtrisant mal son intervention. Mounié conclut la rencontre en trompant Grbic pourtant parti du bon côté.

Le LOSC s’incline donc après une prestation pourtant globalement satisfaisante mais plombée d’entrée par la bévue de Djalo puis un manque de réalisme offensif face à un gardien de but auteur d’une performance de haut niveau. La qualité des contres brestois aura également empêché l’arrière-garde nordiste d’entièrement s’impliquer aux tâches offensives pour revenir. Le LOSC a désormais deux semaines pour préparer la réception du Paris saint Germain, deux semaines qui seront malheureusement passées en milieu de tableau.

Pierre Pillerault

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentAubade dévoile sa collection de lingerie Dame de Flandres
Article suivantMort d’Ernest Carette, explorateur et capitaine du Génie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici