Accueil Éphéméride La Loi Deixonne, une timide avancée en faveur des langues régionales

La Loi Deixonne, une timide avancée en faveur des langues régionales

232
0

Une avancée timide bien qu’elle fut la première loi encadrant l’enseignement des langues régionales de France. Le 11 janvier 1951, la représentation nationale adopte la loi portée par le député S.F.I.O., Maurice Deixonne.

Mais la loi Deixonne opère une curieuse distinction. Le flamand, l’alsacien, le corse et le tahitien en sont exclus car qualifiés de dialectes provenant de langues étrangères.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEcole du Blanc Mesnil à Croix : sa directrice se livre sur sa vision de l’école d’aujourd’hui.
Article suivantSalon du lycéen et l’étudiant à Lille les 13,14 et 15 janvier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici