Accueil Société Grandes écoles, la région à la traîne

Grandes écoles, la région à la traîne

204
0

Depuis 3 ans, le « Figaro étudiants » publie le classement des écoles d’ingénieurs préférées des élèves de classes préparatoires et des meilleurs bacheliers. Un seul établissement du Nord Pas-De-Calais sort du lot. Heureusement, pour la 1ere fois, un classement est aussi opéré pour les écoles directement accessibles après le bac. Quelques écoles de Villeneuve d’Asq sortent du lot.

Une méthode d’évaluation rodée

Excellence académique. Pour évaluer les écoles dans ce domaine, sont pris en compte : la qualité du recrutement (coef 2), l’exposition au monde de la recherche (coef 1), la part de doubles diplômés (coef 0,5), la part de doubles diplômés d’excellence (coef 1,5).

International. Pour obtenir un score à l’international, le média a recensé pour chaque école la part de diplômés en poste à l’étranger un an après la diplomation (coef 1) et la part de diplômés étrangers (coef 1). L’exposition longue à l’internationale (coef 1) est mesurée à partir de la part de diplômés étant partie un semestre et plus à l’étranger en échange académique et celle partie un semestre et plus à l’étranger en stage, de la performance des écoles dans les grands palmarès internationaux tels que le QS et le classement de Shanghai (coef 2).

Entreprises. Sont pris en compte : les salaires à la sortie en France (coef 2), la politique de chaires industrielles en lien avec le monde professionnel, le chiffre d’affaire de la junior-entreprise (coef 1), la présence sur les réseaux professionnels (coef 1).

Classement des écoles d’ingénieurs établi par les meilleurs élèves de classes préparatoires et bacheliers

Cette année, le journal a décidé de classer 30 établissements au lieu de 21. Mais peu de succès pour les écoles de la région.

Centrale Lille se distingue et apparaît seule à la 19eme place.

Pas d’école spécialisée en informatique alors que la région est plutôt bien dotée de cet enseignement. Contrairement à Ensimag Grenoble qui est parvenue à entrer dans le classement.

Classement des écoles d’ingénieurs post bac

Pas besoin de classe préparatoire pour y accéder. Elles sont très prisées des bacheliers, parfois moins bien considérées par les plus brillants d’entre eux. Cela expliquerait il le fait que les toutes premières places ne sont pas occupées par des écoles situées en Ile de France ?

L’IMT Nord Europe sort son épingle du jeu en se classant 8eme. L’ITEEM, le partenariat entre Centrale et SKEMA business school n’est pas loin à la 11eme place. Polytech Lille est 16 eme avec les autres établissements.

A noter l’absence de l’école des Mines de Douai dont le personnel se retrouve empêtré dans des complications administratives. A terme, les modifications apportées par l’Etat dans sa convention avec l’association pour la recherche et le développement des méthodes et processus industriels (ARMINES) feront que cette dernière ne prendra en charge que la structure parisienne. Ce n’est pas un avenir rose qui se dessine pour les Mines de Douai.

Malgré cela, la région est toujours reconnue pour ses écoles. Certainement davantage sur leur nombre qui attirent régulièrement des élèves d’autres régions. Ceux du Nord Pas de Calais préfèrent les formations courtes.

Crédit photo: wikipedia

Le miroir du Nord, 2021. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLa petite histoire – L’incroyable résistance des Bretons à Dixmude
Article suivantAfchain et Despinoy ou la guerre des bêtises

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici