Accueil Politique Quand le CESER auditionne la bien pensance sur la jeunesse régionale

Quand le CESER auditionne la bien pensance sur la jeunesse régionale

231
0

Le 28 septembre dernier, le Conseil économique, social et environnemental régional publiait un « Portrait de la jeunesse en Hauts de France ». Au moyen d’échanges directs avec des jeunes gens et des professionnels de la jeunesse, des constats ont été dressés sur une dizaine de thématiques (formation, logement, civisme…). Outre la retranscription de ces échanges, ce sont plutôt les auditionnés qui peuvent surprendre.

Le CESER a sollicité plusieurs types de personnes et structures. Tout naturellement, on y retrouve des agents du conseil régional: services de prospective la responsable du Service Jeunesse et vie associative.

La participation d’autres structures semble plus étonnante. Les francas, 2 écoles de la dernière chance et l’Envol, une structure arrageoise. Dans tous les cas, le but de ces associations est notamment la prise en charge d’enfants et adolescents en difficulté. Elles participent également au courant bien pensant par des formations dispensées sur le vivre ensemble, l’égalité, la non discrimination.

Quant aux « jeunes », leur profil suit le mouvement. Certains ont un pedigree politique très marqué.

  • Fabio Cioni est indiqué comme étudiant en master II et en service civique à l’université de Lille. Il est aujourd’hui chargé de mission à la DDRS (Direction Développement Durable et Responsabilité Sociale de l’Université de Lille. Il s’occupe de l’accompagnement des étudiants réfugiés et/ou demandeurs d’asile dans leurs études, orientation, insertion professionnelle. Membre du parti communiste, il participe à diverses actions en vue de la régularisation des sans papiers. Le CESER décrit en grande partie son parcours (pages 135 et 136). Il était membre du bureau de l’UNEF, le syndicat d’extrême gauche qui à de nombreuses reprises a défrayé la chronique pour ses politiques politiques décriées
  • Benoît Bouchez, présenté comme apprenti dans le BTP. Il est le gagnant de l’épreuve « constructeurs de route et réseaux » aux Olympiades des métiers en 2018 pour les Hauts de France.
  • Louise Daniellou et Marie Talvast, présentées comme étudiantes en orthophonie. Elles sont les gagnantes du prix du public dans le cadre du concours 3 minutes pour garder l’orthophonie en mémoire de la FNEO. Louise Daniellou, Ses retweets en faveur du mouvement LGBT, pro-immigrationiste. Elle est ex membre du syndicat FAGE: Fédération des associations générales étudiantes adepte de l’inclusion et de l’écriture inclusive.

Des auditionnés choisis sur le grill

Ces étudiants ne sont, par conséquent, pas l’élève lambda. Ils sont désormais tous entrés dans la vie active. Outre l’engagement politique fort de certains, étaient ils les meilleurs représentants de la jeunesse de la région? Où sont ceux qui ont dû arrêter leurs études faute de moyen ou d’éloignement avec le monde étudiant?

Epique situation: en mars 2021, quelques jours après son annonce officielle d’être candidat pour la présidentielle, Xavier Bertrand demandait la suspension des subventions de l’UNEF. Il avait déclaré la guerre au syndicat étudiant suite à l’organisation de réunions non mixtes. Il se fait pourtant indirectement conseiller par une personne proche de ce syndicat.

Les choix du CESER, organisme de représentation de la région, correspondent ils à la réalité des habitants de la région?

Crédit photo: rapport du CESER

Le miroir du Nord, 2021. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentMiroir d’antan – Des bénévoles au service des familles en deuil
Article suivantVent des maires, le collectif anti-éolien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici