Accueil Politique Xavier Bertrand tout ça pour ça. Retour sur une défaite

Xavier Bertrand tout ça pour ça. Retour sur une défaite

177
0

Le 4 décembre, les adhérents Les Républicains ont voté et le couperet est tombé :  Valérie Pécresse est la candidate du mouvement pour la présidentielle 2022.

Dans le camp de Xavier Bertrand, dès le 1er tour, le 1er décembre, la déception était grande. Non seulement, leur candidat n’était pas au second tour mais en plus il finissait en 4eme position sur 5 candidats.

Il s’était pourtant battu comme un beau diable. Entamant un tour de France d’une cinquantaine de dates, il est allé à la rencontre des Français. Il avait avalé son chapeau en acceptant de participer au congrès (ne dîtes pas primaires), en reprenant sa carte de membre LR et en participant à plusieurs débats télévisés. La méthode Coué était sa méthode, quitte à s’attirer la moquerie des français, même des militants LR ou encore des journalistes comme lors de son passage au journal de France 2 le 30 septembre avec Anne Sophie Lapix.

Copie écran: Dailymotion du 30 septembre 2021

Gagnant des sondages mais pas dans le coeur des adhérents LR

Les sondages le donnaient gagnant mais pas les militants de la droite. Rien n’y a fait. Les adhérents n’ont pour certains jamais pardonné sa rupture avec le parti fin décembre 2017 en humiliant Laurent Wauquiez, devenu président LR. Xavier Bertrand reprochait alors au président de la région Auvergne Rhône Alpes « sa politique de l’agressivité et des boucs émissaires ». Sa décision était aussi motivée par le fait de ne plus croire dans « les partis politiques traditionnels ». Mais aussi seulement comme il l’a avancé à maintes reprises «ma famille n’a pas voulu dire clairement qu’il fallait voter Emmanuel Macron pour faire barrage à l’extrême droite ».

Maintenant, il serre les dents. Il se rend disponible pour sa candidate. Il a un point commun: avoir appelé à voter Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle 2017…appel qui sera réitéré si Valérie Pécresse n’est pas au second tour pour lutter contre le camp de « l’extrême droite ».

Si la candidate du camp de la droite est élue présidente de la République, quel ministère lui sera proposé? Sera t’il premier ministre? Une autre façon de parvenir à se hisser aux premières places de la politique nationale. Une compensation vis à vis de ces 10 années de préparation à accéder à la plus haute fonction d’Etat.

Crédit photo: Léon75007/ wikimédia

Le miroir du Nord, 2021. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLOSC la remontada
Article suivantNice-Lens (2-1) : série noire pour les Sang et Or

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici